Pour améliorer la protection de son entrée, il existe deux solutions : l’installation d’un bloc porte blindé ou blinder une porte déjà existante. C’est la solution la plus économique, mais aussi la moins efficace.

Blinder sa porte, un renfort sécurité à moindre frais

 

Blinder une porte déjà existante coûte 30 % moins cher que d’installer un bloc porte blindé. C’est la solution économique par excellence car on conserve la porte d’origine à laquelle on ajoute un blindage. C’est parfois la seule solution lorsque les règles de copropriété interdisent de modifier l’apparence extérieure de la porte d’entrée ou si pour des raisons personnelles vous ne voulez pas la changer. Blinder une porte consiste à ajouter une tôle de blindage en acier sur la porte, ainsi qu’une serrure multipoints. Il faut blinder la porte ainsi que le dormant. Il faut également penser que le poids de l’ensemble sera plus lourd et vérifier que les paumelles qui supportaient le poids de la porte pourront supporter le poids supplémentaire de l’acier (environ 20 kg supplémentaires).

blinder porte existante
blindage porte entree

Inconvénients d’un blindage additionnel

Blinder une porte existante ne donne pas toujours les mêmes résultats, il est difficile de savoir précisément les capacités de résistance d’une porte ainsi modifiée. En effet, aucun test ne peut être réalisé en laboratoire contrairement aux blocs porte blindé. Le résultat final va dépendre de  la qualité de la porte d’origine, ainsi que de l’artisan qui installe le blindage.

A noter que cette solution n’est pas certifiée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection), contrairement au bloc porte. En revanche, il est possible de faire réaliser une expertise technique.

Le niveau de sécurité apporté par un blindage additionnel ne pourra jamais atteindre celui d’un bloc porte blindé qui est conçu pour résister à tous les types de méthodes d’effraction utilisées par les cambrioleurs (en force, perçage et arrachement du cylindre, enfoncement de la porte, dégondage ou découpe du vantail…).